Retraite des agents généraux : vers un abandon du cofinancement des compagnies

26/05/2021 : Retraite des agents généraux :
« Le désengagement des compagnies d'assurances est incompréhensible ! »
Patrick Evrard, Président d'agéa
Les 12 000 agents généraux en exercice et les 28 000 retraités voient leur régime de retraite menacé de disparition.

Depuis l’origine, en 1952, les compagnies d’assurance participent, très significativement, au financement du régime. Ce financement consubstantiel à ce dernier découle de l’interdépendance économique entre un agent et sa compagnie mandante : la compagnie désigne chaque agent d’assurance et détermine partiellement, via sa politique tarifaire et commerciale, le chiffre d’affaires de l’agent.

En 2019, la contribution des compagnies s’élevait à 89 millions € soit 36% des ressources annuelles de la caisse de retraite. La FFA, représentant les treize compagnies d’assurance disposant d’un réseau d’agents, a annoncé sa volonté de ne plus contribuer au financement. Les conséquences de ce désengagement sont simples :
  • Une augmentation des cotisations retraite des agents généraux en activité de 58% compensant la contribution des compagnies,
  • (ou) une baisse des droits à retraite de 33%.



  


agéa - la fédération des agents généraux, les organisations représentatives des agents de chaque compagnie et agéa Sénior - l’association des agents retraités, ne comprennent pas l’attitude de la FFA. La relation de confiance entre les agents et leurs compagnies est la condition indispensable pour assurer la pérennité et le développement économique de ce mode de distribution.

« Notre incompréhension est totale ! Pourquoi des compagnies prennent-elles le risque de déstabiliser leur réseau de distribution le plus fidèle ? Pourquoi des compagnies choisissent-elles de pénaliser financièrement leurs agents généraux au lieu de les remercier pour leur implication durant la crise du Covid ? Pourquoi des compagnies sont-elles prêtes à rogner les revenus des agents généraux retraités ? » s’interroge Patrick Evrard, Président d’agéa.

Toutes les organisations signataires en appellent aux dirigeants des entreprises d’assurance pour qu’elles changent leur position ! Toutes les organisations signataires en appellent aux pouvoirs publics pour ramener à la raison les compagnies d’assurances et particulièrement celles ayant une position dogmatique !

Il est temps que la raison l’emporte et que les compagnies adoptent un esprit constructif afin que la confiance revienne chez les agents généraux !
 
Actualités
Retraite des aga, Retraite des aga